rss search

Et vous ? Vous avez quel forfait ?

line Et vous ? Vous avez quel forfait ?

Avec le forfait de Notre Entreprise Moderne, communiquez uniquement entre midi et deux, tous les jours sauf le week end ! (Come together, right now, over me)

Enfin… ça c’est si vous mangez dans la salle de détente (offre réservée aux 15 premiers adhérents : 20m² pour 100 personnes, il va falloir jouer des coudes). Et pour tout engagement de 12 mois, un bonus vous est offert au renouvellement annuel de votre abonnement : communiquer en illimité durant le repas de fin d’année ! Le forfait n’inclut pas les SMS et MMS (les quoi ?).

Non, c’est vrai, il faut être honnête, on communique quand même au sein de Notre Entreprise Moderne. Même que cela s’appelle la communication de convenance. Parce qu’il est inconvenant et impoli de ne pas demander comment va le petit dernier (évaluation de l’absentéisme à venir), si la gastro de la semaine dernière n’est plus qu’un mauvais souvenir (ça, c’est plutôt par pur égoïsme), ou encore ce qu’on pense du dernier match des All Black ou du dernier PPS sur Sarko, celui avec les photos de Carla… Nooooooon ! Tu l’as pas vu ? je te le fais passer… (par fax ?)

Ne vous méprenez pas, l’ambiance est conviviale, familiale, bon enfant dans Notre Entreprise Moderne. On s’entend tous bien, certains sont les amis d’enfance d’autres, qui sont les frères ou tantes d’autres, qui ont fait leurs études avec le patron…. Et, légitimement, cela laisse supposer que chacun connaît l’autre.

170 employés et autant de personnages. Des petits, des grands, des timides, des passionnés, des râleurs, des motivés, des fainéants, des dynamiques… mais qui est qui ?

Si l’un d’entre eux gagnait au Loto, pas de risque qu’il soit sollicité ! Et Mireille, la secrétaire ? Vous saviez, vous, qu’elle venait de se marier ? Tenez, prenez Albert, il est Président d’une Association Environnementale de la vallée des Vosges, une mine de savoir sur l’environnement sur laquelle j’aurais bien aimé me reposer pour rédiger mon rapport sur le Développement Durable…Si j’avais su…

Alors, quand au détour d’une conversation, on s’étonne d’ignorer la dernière naissance sur la place ou le départ à la retraite d’André, le magasinier et Maire de sa petite commune, on se croit sur une autre planète… Comment communiquer sur une entreprise que l’on ne connaît pas et qui ne se connaît pas elle même …

Remarquez, au moins, on évite ainsi les commérages stériles ou blessants, les affinités trop fines, les pauses café interminables… Mais, ce qui est valable sur la vie des salariés l’est aussi sur la vie de l’Entreprise Moderne…

Au début, on instaure des réunions tous les lundis matins, à 9h (puis à 10h, puis à 11h, puis un lundi sur deux, puis un par mois…) Ordre du jour ? Heu… On verra bien. Convocation ? Passe à ton voisin…

Lundi matin. Ça braille (et ça baille) dans tous les coins.

– Et les frais de panier ? Ils augmentent quand ?
– Ah ! scusez moi, faut k’j’prenne st’appel, ma femme
– Et le pylône de Reucheumeuneu ? on peut pas le poser ! le massif est pas prêt ?
– On fait plus les capots 4 portes ? Un client m’a dit qu’on faisait plus que 3 portes ?
– SVP ! Quelqu’un a un Doliprane ? (oui c’est ça, un Dolipranne, deux même…)

Hey ! Vous savez quoi ? On a oublié de leur dire qu’on avait perdu notre plus gros client et qu’on allait déménager… ça sera pour la prochaine fois (pas la peine, le prochain client leur apprendra)

Et c’est comme ça tous les lundis, enfin, c’était comme cela… Maintenant c’est pire ! Plus de réunions, plus de questions, plus de réponses… Les clients continuent d’informer les commerciaux de l’Entreprise Moderne sur les nouveautés ou les nanars de son catalogue, l’équipe travaux ne sait pas où est l’équipe pose. Et pour les salaires, vaste sujet, alors tout le monde choisit le forfait illimité pour en parler, vous imaginez le repas de fin d’année ?

J’oubliais… le paramètre géographique : 2 usines séparées de 700 kms, 3 agences aux 4 coins de la France, n’est pas fait pour faciliter les échanges.

Suggestion. Et si on faisait un petit journal interne ? Juste quelques pages (là, ils ne m’ont pas cru), même en N&B, ça serait sympa non ?

Ce billet écrit en mars 2008 a été initialement publié sur BJC


Leave a Reply